© James Consulting

Visites Ville

Pont-Scorff, de bas en haut

Visite guidée de la ville  + découverte d'un atelier de création

La ville de Pont Scorff commence à se développer durant l’antiquité suite à la construction du « vieux pont » par les romains, seule voie  possible pour relier Nantes à Brest. Ville aux croisées des chemins, Pont-Scorff est riche d’un patrimoine exceptionnel et préservé du XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle. Une visite qui vous conduit des anciens bâtiments industriels de la "ville basse" sur les bord du Scorff à la "ville haute" investie par les notables et leurs riches hôtels particuliers, sans oublier la cour des métiers d’art, présentant un bel éventail de la création artisanale contemporaine de Bretagne et grâce à laquelle la ville a obtenu le label national des « villes et métiers d’art ».

 

Ultime étape, pour finir en beauté : la visite d'un atelier de création, en partenariat avec les artisans de Pont-Scorff (sculpteur sur bois, tisserand, maître-verrier...) qui nous proposent une démonstration  leur savoir-faire.

Suggestion : coupler cette visite à celle de Pont Scorff, au fil de l'eau.

Hennebont, de la cité médiévale à la ville reconstruite

Une cité qui a su conserver un bel héritage de son architecture moyenâgeuse. La visite commence par la porte Broerec'h. Silhouette emblématique, c'était l'une des portes fortifiées de la ville médiévale. Mais c'est du haut des tours, du chemin de ronde et le long de la partie restaurée des remparts que la visite se prolonge avec une vue imprenable sur la ville avant de s’achever sur la découverte de la basilique Notre-Dame-de-Paradis reconnaissable à son style gothique flamboyant et à sa flèche haute de 65 mètres. De la demeure à pans de bois du sénéchal aux immeubles très « fifties » de la reconstruction en passant par les hôtels particuliers du XVIIIe siècle Hennebont vous invite à la découverte d’une architecture originale et multiple.

 

Suggestion : coupler une visite de la ville d’Hennebont avec une visite botanique du parc de Kerbihan.

 

 

Port-Louis, cité sentinelle

Au moyen-âge, vin, sel et céréales transitent par le « hâvre » de Blavet, petite cité commerçante marquant l’entrée de la rade. Les Espagnols y érigent à la fin du XVIe siècle une première fortification qui évoluera vers une imposante citadelle, sous le règne de Louis XIII. Celui-ci donne son nom  à la ville de Port-Louis et l’entoure de remparts au milieu du XVIIe siècle.  Choisie par Colbert en 1666 comme port de la Compagnie des Indes, Port-Louis connaît une période de prospérité dont témoignent les fières demeures d’armateurs, négociants ou chirurgiens de Marine encore présentes de nos jours. La Compagnie ayant peu à peu déménagé à Lorient, la cité se tourne au XIXe siècle vers la pêche à la sardine et le tourisme balnéaire avec ses petites maisons traditionnelles et ses riches villas « belle époque ». La visite de la cité de Port-Louis constitue une fascinante découverte historique et architecturale aux senteurs épicées venant du vaste monde.